Ecole de théâtre

Ecole de théâtre

 

Depuis que le théâtre existe, on a voulu comprendre le mécanisme du jeu et essayer de forger une méthodologie d’apprentissage pour devenir comédien et comprendre ce qu’il fallait faire pour bien jouer la comédie.

 

comédiens sur scèneLa naissance des écoles de théâtre

 

Cette méthodologie a beaucoup évolué au travers des siècles. La transmission se faisait au début par les comédiens eux-mêmes. Les anciens transmettaient aux plus jeunes. On entrait dans une troupe de théâtre, puis on apprenait sur le tas. Puis vint le temps des écoles de théâtre. On a voulu rendre alors l’enseignement plus académique. Des grands maîtres ont transmis leur savoir aux apprentis comédiens. On prenait conscience alors qu’être un excellent comédien ne voulait pas forcément dire être un bon pédagogue et vice-versa. Les grandes écoles de théâtre ont commencé à fleurir un peu partout et l’envie de transmettre n’a jamais été aussi forte. Si l’on doit se référer en France à la plus grande institution, on se tourne naturellement vers le Conservatoire National. Créé au siècle de Molière, anciennement Ecole royale de chant et déclamation (car la déclamation faisait partie intégrante de la formation musicale), le Conservatoire a dispensé très vite un enseignement uniquement réservé au théâtre. Plusieurs autres écoles de théâtre ont aussi vu le jour en parallèle. Le but de toutes ces écoles de théâtre reste le même, proposer un enseignement sur les techniques et les composantes nécessaires au métier d’acteur. On étudie sur l’instrument du comédien, son corps et sa voix mais aussi sur la diction, la projection, la lecture et l’imaginaire. Bien entendu toutes ces composantes sont apprises dans notre école de théâtre. Mais si ces composantes sont nécessaires, elles ne sont pas suffisantes. L’important pour qu’un comédien puisse captiver le spectateur c’est l’émotion. La richesse dans le jeu d’un comédien se mesure à la palette émotionnelle qu’il pourra y mettre. Mais attention à la « sensiblerie ». L’émotion c’est autre chose et il est important de le savoir. Le talent d’un comédien ne se mesure pas à son talent lacrymal lorsqu’il doit exprimer la tristesse ! Bien au contraire et c’est justement ce que nous enseignons aux comédiens des cours avancés.

 

actrice emotionL’école Actors Studio et Stanislavski

 

S’il est une école qui a fait « école » c’est celle de l’Actors Studios. Basée sur la méthode écrite par Constantin Stanislavski « La formation de l’acteur » et reprise par Lee Strasberg un peu plus tard, elle a formé bons nombres d’acteurs comme James Dean, Marlon Brando et un peu plus tard Tom Cruise, Nicole Kidman, Al Pacino etc… Sa méthode est basée essentiellement sur un jeu organique permettant de trouver les émotions et tous les ressorts psychologiques vrais du personnage. Bons nombres d’écoles ont voulu par la suite dispenser un enseignement basé sur « l’Actors Studio » pensant que l’on avait enfin trouvé une méthodologie et un moyen d’enseigner le jeu juste et vrai. Malheureusement si cette école a fait naître et révéler d’excellents acteurs lors de ces dernières années, surtout au cinéma, elle montre ses limites au théâtre. Le jeu « vrai » et trop psychologique ne fonctionne pas auprès du public. Un comédien qui vit entièrement et pleinement le drame psychologique au point de ne plus faire la part de l’acteur et du personnage n’émeut pas et met mal à l’aise. Voici toute la complexité du jeu ainsi révélée. Il faut que le jeu soit sincère sans tomber dans le psychodrame. Le comédien doit dans son interprétation toujours être dans le contrôle de son jeu. Il est à la fois la marionnette et le marionnettiste. C’est tout le paradoxe du comédien qu’a si bien théorisé Diderot et que nous essayons d’enseigner et de transmettre dans notre école de théâtre.

                                                 Lancez-vous dans le jeu en venant faire un cours d’essai gratuit.