Vaincre la timidité par le théâtre

Vaincre la timidité par le théâtre

 

« Si vous voulez être beaucoup aimé, beaucoup et souvent, soyez borgne, bossu, boiteux, tout à votre aise, mais ne soyez pas timide. La timidité est contraire à l’amour et c’est un mal presque incurable ». Anatole France

 

Scène de menace

La timidité est quelque chose de courant et qui touche un grand nombre de personnes. On estime que 30 à 40% la population occidentale se considère comme timide. La timidité s’exprime toujours par une grande sensibilité à être jugée par autrui, d’une mauvaise estime de soi et d’un manque de confiance. Il en résulte une difficulté à surmonter ses peurs et ses angoisses dès que l’on se trouve face à une situation désagréable, comme prendre la parole en public, passer un entretien ou un examen à l’oral. Le regard de l’autre se posant sur soi déclenche toute une série de symptômes désagréables et paralysants. On perd alors complétement ses moyens, la voix tremble, le regard se trouble, des sueurs montent. On veut se faire tout petit, se terrer dans un trou de souris et l’envie de fuir le danger prédomine plutôt que d’affronter ce moment pénible. Pourtant une solution existe et elle est donnée par les cours de théâtre. Le théâtre est là pour apporter un remède à tous ces maux. Comment ? Tout simplement en inversant la spirale de l’échec. Car plus on est mal à l’aise, plus on manque de confiance en soi, et plus en se conforte dans sa timidité. Le théâtre va d’abord vous redonner confiance en vous. Vous allez gagner une meilleure estime de soi et vous commencerez à oser, à retrouver une dynamique positive et à affronter le regard de l’autre sans le moindre problème.

 

Quels sont les moyens du théâtre pour vaincre la timidité ?

 

scène de gène, de timiditéTout d’abord il est important de savoir que nous sommes tous plus ou moins timide. Face à une menace, de façon naturelle, nous sécrétons de l’adrénaline pour permettre à tout notre corps de pouvoir répondre et fuir le danger rapidement. Donc parler devant un public ou un auditoire n’est jamais une chose aisée et il est naturel de vouloir prendre nos jambes à notre cou ! Tous les plus grands acteurs et les hommes politiques connaissent cela même si l’on a l’impression du contraire. Ils ont l’air tellement naturels et décontractés ! Oui, mais l’apparence est souvent trompeuse. Parler devant du monde, nous le répétons, n’est naturel pour personne et nous ressentons tous de l’appréhension et de la peur face à un public. Lorsque l’on sait cela, on appréhende moins le fait de monter sur les planches. L’autre chose importante à savoir est qu’un public vous donne de l’énergie. Elle peut être positive comme négative. Le public devient le reflet de nos émotions. Si on montre de la crainte, de la peur ou de l’angoisse, les personnes en face de vous vont être mal à l’aise et ne seront pas attirer par ce que l’on pourra raconter. Ils vont vite s’ennuyer. Depuis la scène, tout est palpable et cette mauvaise énergie est très vite ressentie. Celui qui parle constatera impuissant de la perte d’attention de son auditoire. Plus personne ne l’écoute. Du coup, il va perdre de plus en plus ses moyens et confiance en lui. Il rentre alors dans une spirale négative.

A l’inverse, si dès le début, on montre ou semble montrer de l’assurance, on constate tout de suite que l’on capte l’attention du public. Une énergie alors nous envahie et nous porte. On prend alors de plus en plus confiance en soi, on est de plus en plus en l’aise, les barrières tombent, on ose. On entre alors dans une spirale positive.

Vaincre sa timidité entre deux personnagesDès les premiers cours de théâtre, on vous enseigne des techniques afin de maîtriser tout cela et d’être toujours dans la bonne dynamique. La première que vous étudierez est la respiration. C’est la base. Cela semble tellement simple car tout le monde sait respirer, non ?  Oui mais face au danger, c’est la première chose que l’on perd. Le souffle est coupé. On est en apnée. Pour faire un comparatif, tout le monde a observé qu’avant une épreuve sportive, comme une course par exemple, l’athlète fait de profondes et de grandes expirations. En fait, il se reconnecte avec son corps et l’expiration est le seul moyen d’évacuer le trop plein d’adrénaline, donc de stress. Dans votre cours de théâtre on vous enseigne un peu la même chose. Apprendre à bien respirer, à contrôler son souffle. Les exercices répétés à long terme permettront d’enclencher une respiration dès que le trac apparaîtra et ceci de façon automatique et naturelle. On vous apprendra aussi à utiliser votre colonne d’air pour avoir de la puissance vocale et pour bien placer votre voix.

L’autre chose que l’on enseigne dès le premier cours, c’est le placement du regard. Ne pas avoir un regard fuyant. Le poser devant soi. Oser affronter et poser son regard sur l’autre. C’est très important car cela permet de s’imposer et avoir de la présence sur une scène.

 

Nous pourrons aborder d’autres outils pour lutter contre la timidité comme la relaxation qui permet de se connecter à son corps et de prendre conscience de toutes les petites tensions qui nous habitent. Nous apprendrons à les reconnaitre et comment s’en débarrasser. Nous verrons aussi que l’échauffement physique est primordial car il permet de réveiller tout son corps et prendre possession intégralement de son instrument. Le corps est l’instrument du comédien.

 

Dans un cours de théâtre, et dès le premier cours, nous aborderons des petits exercices collectifs, drôle et ludiques. Cela permet en s’amusant de faire connaissance entre tous les participants d’un même groupe. On pourra constater que nos difficultés, nos blocages sont les mêmes que celui du voisin. Grâce aux techniques apprises, aux jeux en groupe, nous allons reprendre le contrôle de notre corps et de notre esprit. Nous allons gagner de plus en plus confiance en nous et redonner une nouvelle force à notre vie.

 

Venez tester gratuitement un cours.