Réduction pour des places de théâtre pour la pièce de Joël Pommerat

Le théâtre de La Porte St Martin propose aux élèves des cours LizArt des tarifs réduits pour les dernières représentations de la magnifique pièce de Joël Pommerat  » Ça ira (1) Fin de Louis « . Les places sont à 15€.

10 places seront réservées pour les élèves pour chaque représentation :

  • Vendredi 19 juillet à 19h00
  • Samedi 20 juillet à 19h00
  • Vendredi 26 juillet à 19h00
  • Samedi 27 juillet à 19h00
  • Dimanche 28 juillet à 17h00 (Dernière)

Merci de réservez auprès de Yoann en précisant que vous êtes élève des cours lizart et en précisant le nombre de places souhaitées par mail : ys@theatre-portestmartin.fr

Pour info cette pièce a reçu 3 molières et je la recommande plus que chaleureusement. La critique est d’ailleurs dithyrambique.

La pièce :

Ça ira (1) Fin de Louis est une fiction politique contemporaine inspirée du processus révolutionnaire de 1789. Qu’est-ce qui pousse des hommes à renverser le pouvoir ? Quels nouveaux rapports instaurer entre l’homme et la société, les citoyens et leurs représentants ? Entre fiction et réalité, Ça ira (1) Fin de Louis raconte cette lutte pour la démocratie.

La presse :

« Une expérience théâtrale passionnante, qui plonge au cœur de la parole et du combat politiques […] Rendre le passé présent est une des grandes réussites de ce spectacle. […] Pommerat a accompli un fabuleux travail avec ses acteurs. » Fabienne Darge, Le Monde

« Aussi fou qu’envoûtant […] On sort sonnés et électrisés. » Fabienne Pascaud, Télérama

« Ce spectacle est exceptionnel. » Jean-Pierre Thibaudat, Mediapart

« Un grand spectacle de théâtre, jubilatoire et enthousiasmant. […] Il est dans la plus haute mission du théâtre. Magistralement. » Armelle Heliot, Le Figaro

« On sort de là, abasourdis, la tête en feu, à l’envers et pourtant remise d’équerre […] Il y a là une force organique, une cohérence, un élan collectif qui transporte. »Jean-Luc Porquet, Canard enchainé

« Une fresque magnifique sur la Révolution française. […] Particulièrement brillant » Léa Salamé, On n’est pas couché