INTERVIEW SUR RADIO PANAME

paname

Q : Les cours LizArt représentent l’une des institutions de cours de théâtre amateur pour adultes les plus importantes sur Paris. À quoi devez-vous ce succès ?
R : Tout d’abord je précise que nous n’avons pas que des cours de théâtre adultes mais nous proposons aussi tout au long de l’année, les mercredis des cours de théâtre pour enfants et des cours de théâtre pour adolescents. Pour répondre à votre question, le succès de nos cours de théâtre sur Paris repose sur une recette simple : « Faire du théâtre sérieusement, sans se prendre au sérieux ». La qualité des professeurs qui travaillent pour nous est également importante. Ce sont des personnes sérieuses, dynamiques qui ont une longue expérience de l’enseignement et qui ont une vraie envie de partager et de communier leur amour du théâtre. Mais l’expérience ne fait pas tout, nous voulons aussi que nos professeurs soient toujours actifs dans la vie professionnelle, que ce soit en tant que comédiens ou metteurs en scène.
Q : Combien proposez-vous de cours de théâtre sur Paris ?
R : Nous proposons une vingtaine de cours de théâtre pour adultes, deux cours de théâtre pour enfants et deux cours de théâtre pour adolescents sur Paris.
Q : Et dans quel arrondissement ?
R : Un peu partout. Notre compagnie est résidente au théâtre de Ménilmontant, dans le vingtième arrondissement. Donc la plupart de nos cours sont situés dans ce secteur mais nous avons aussi des cours de théâtre dans le 9ème, 10ème et 19ème arrondissement.
Q : A quand des cours dans tout Paris ?
R : Nous ne cherchons pas à étendre notre activité. Nous sommes avant tout une compagnie théâtrale régie en association loi de 1901 à but non lucratif. Donc l’important pour nous n’est pas de faire du bénéfice. Les cours de théâtre existent pour financer la compagnie dont le but est de monter des projets théâtraux. D’ailleurs tous les ans, la compagnie crée un spectacle qui se joue sur Paris.
Q : Et nous savons que monter une pièce sur Paris coûte beaucoup d’argent ?
R : Enormément. Je ne connais pas de compagnie théâtrale qui ne perde pas d’argent lors d’une création sur Paris.
Q : Est-ce que vous faites participer vos élèves à vos spectacles ?
R : Avant de répondre à votre question, il faut que je précise que tous nos cours de théâtre sont des cours de théâtre amateur. Dans le cadre de leurs cours, nos élèves ont un spectacle de fin d’année. Nous proposons aussi, une reprise de leurs spectacles, avec une ou deux représentations supplémentaires en cours d’année ainsi que la possibilité de participer à des festivals de théâtre amateurs.
Les spectacles que montent la compagnie sont des spectacles professionnels avec des comédiens professionnels. Mais depuis quelques années, nous offrons la possibilité à certains élèves amateurs d’intégrer nos spectacles professionnels, dans des petits rôles.
Q : C’est une expérience fantastique pour vos élèves ?
R : En effet, nous voulons que les spectacles professionnels de la compagnie et les cours de théâtre ne soient pas cloisonnés. C’est le cas aussi pour nos professeurs. Suivant leurs disponibilités, nous leur proposons de jouer des petits rôles dans nos créations. Dans le dernier spectacle que nous avons monté « La petite Molière  » de Jean Anouilh, nous avons des professeurs et des élèves des cours LizArt qui ont participés à ce spectacle.
Q : « La petite Molière » s’est jouée sur Paris ?
R : Oui, ce spectacle s’est joué sur Paris mais aussi en banlieue et surtout au festival d’Avignon.
Q : Vous avez fait le festival d’Avignon avec des élèves de vos cours ?
R : Oui et ça a été une expérience merveilleuse pour tout le monde. L’année dernière nous étions déjà partis avec un autre spectacle où plusieurs élèves nous avaient accompagnés et nous avons voulu renouveler l’expérience cet été.
Q : Mais comment vos élèves peuvent-ils dégager du temps pour ces spectacles, sachant que la plupart d’entre eux travaillent ? De plus, le festival d’Avignon dure un mois ?
R : C’est pour cela qu’en dehors des comédiens professionnels, nous avons une double distribution des autres petits rôles. Cela permet aux comédiens amateurs de jouer en alternance.
Q : Et comment se passe la cohabitation entre professionnels et amateurs dans vos spectacles ?
R : Elle est excellente. Les professionnels sont en général ravis de travailler avec les amateurs et vis versa. Chacun apporte des choses nouvelles et se nourrit des expériences des uns et des autres. Que se soit des comédiens amateurs ou professionnels, mon exigence est la même. Je ne fais pas de distinction entre les uns ou les autres. Sur scène ce sont des comédiens que je dirige, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Petits rôles comme rôles plus importants.
Q : Dans vos cours, il y a plusieurs niveaux ?
R : Oui, nous avons des cours de théâtre « débutants », « intermédiaires », « avancés » et « tous niveaux ».
Q : Et dans quels niveaux doit-on s’inscrire ?
R : Cela dépend de votre passé théâtral. Pour ceux qui débutent, le plus logique est de s’inscrire dans le cours débutant mais il y a aussi un cours « tous niveaux » qui mélange comme le nom l’indique tous les niveaux. C’est un cours où les élèves font du théâtre où seul le plaisir d’être ensemble est important sans que chacun se jauge ou se juge.
Pour les élèves qui ont un passé théâtral, que se soit une ou plusieurs années de théâtre, je recommande les cours « intermédiaires » ou « avancés » mais aussi « tous niveaux ». En fait la différence entre les deux premiers n’est pas tellement une différence de niveaux mais plutôt un degré d’implication. Le professeur sera plus exigent et demandera plus de choses aux élèves des cours de théâtre « avancés » qu’aux élèves inscrits en cours « intermédiaires ». Les scènes devront être apprises d’un cours sur l’autre. La préparation du spectacle de fin d’année sera plus poussée. Les élèves des cours de théâtre « avancés » devront avoir la possibilité de se voir en dehors des heures de cours pour pouvoir répéter.
Q : Et où les élèves répètent-ils ?
R : En général, ils s’arrangent pour aller chez les uns ou les autres, ce qui est très convivial et permet aussi de resserrer les liens d’un groupe de théâtre. Ce sont des choses que nous ne proposons pas mais qui se font tout naturellement. Bien entendu, s’ils ont besoin de plus d’espace nous pouvons leur offrir la possibilité de répéter dans les salles du théâtre de Ménilmontant.
Q : Il y a donc un spectacle qui conclut l’année pour chaque niveau ?
R : Oui, il est indispensable que les élèves « débutants » ou « avancés » puissent se confronter à une scène parisienne en fin d’année. C’est le but de tous nos cours de théâtre sur Paris. Un peintre a besoin d’une toile pour s’exprimer, un danseur de faire sa barre, un comédien, lui, a besoin d’un public pour vraiment exister.
Q : Vous proposez aussi un cours d’improvisation ?
R : Exactement. C’est un cours que nous avons ouvert récemment . Il correspond à une certaine attente et demande de nos élèves. Le cours d’improvisation a lieu tous les vendredis soirs à 20h à Paris dans le 10ème arrondissement. Le cours d’improvisation est recommandé pour les élèves qui veulent s’amuser sans contrainte de texte. Apprendre les techniques, améliorer son expressivité, prendre confiance en soi au travers de jeux ludiques et drôles.
Q : Un mot pour conclure ? Pour ceux qui veulent rejoindre vos cours.
R : Nous ne sommes pas une institution théâtrale mais une compagnie de théâtre. Ce qui fait toute la différence. C’est plus un esprit de troupe que nous voulons véhiculer plutôt qu’un esprit de cours.

Interview de Stéphane Rugraff réalisée le 08 septembre 2015 sur radio Paname par Claire Fourx.